affligeant


affligeant

affligeant, ante [ afliʒɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1578; de affliger
1Qui afflige, frappe douloureusement. triste; attristant, désolant, funeste. Il est dans une situation affligeante.
2Pénible, difficilement supportable en raison de sa faible valeur. déplorable, lamentable. Un film, un spectacle affligeant, d'une bêtise affligeante.
⊗ CONTR. Gai.

affligeant, affligeante adjectif Qui afflige, navre, consterne : Une nouvelle affligeante.affligeant, affligeante (synonymes) adjectif Qui afflige , navre, consterne
Synonymes :
- désolant
- pénible
Contraires :
- gai
- réjouissant

affligeant, ante
adj.
d1./d Qui cause de l'affliction. Une nouvelle affligeante.
d2./d Désolant (par sa médiocrité). Un film d'une banalité affligeante.

⇒AFFLIGEANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de affliger.
II.— Adjectif
A.— Qui cause de l'affliction, un grand chagrin.
1. [Qualifie un inanimé] Nouvelle bien affligeante (Ac. 1798-1932) :
1. Le lendemain, nous quittâmes ce jeune misanthrope qui, quoique paroissant jouir de tout ce que la vie a de plus attrayant, santé, activité, aisance, avoit cependant conçu de la nature humaine des idées bien lugubres et bien affligeantes. Peut-être n'avoit-il considéré que le revers du tableau!
J. DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 1, 1801, p. 168.
2. ... si ce monde est affligeant comme énigme, il est encore assez divertissant comme spectacle.
J. LEMAÎTRE, Les Contemporains, 1885, p. 208.
3. Mme Polant arriva à ce moment-là, avec son instinct sûr, sentant bien qu'une mise à la retraite était un événement aussi affligeant qu'un décès. Elle n'apparaissait que dans les circonstances où on l'appelait : « ma pauvre Polant ».
M. DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 176.
2. Rare. [Qualifie une pers. et son comportement] :
4. Je connais tant de femmes affligeantes, tant d'enfants propres à désoler, que je n'ose espérer être du nombre des biens partagés. Ici, comme toujours, je préfère renoncer au bon lot que de courir la chance des mauvais.
H.-F. AMIEL, Journal intime, janv. 1866, p. 53.
B.— Pénible, difficilement supportable (en raison de l'origine modeste, du faible niveau, etc.) :
5. — Ah! Citoyenne, s'écria le militaire, vous venez de voir nos législateurs aux Tuileries. Quel spectacle affligeant! Les représentants d'un peuple libre devraient-ils siéger sous les lambris d'un despote? Les mêmes lustres allumés naguère sur les complots de Capet et les orgies d'Antoinette éclairent aujourd'hui les veilles de nos législateurs. Cela fait frémir la nature.
A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 104.
Il est affligeant de (+ inf.), que (+ subj.), loc. impers. :
6. Évidemment, on nous répète avec beaucoup de constance qu'il est tout à fait affligeant pour lui d'avoir un père prolétaire, et que sa grandeur d'âme se reconnaît à la façon dont il supporte la « honte » de cette naissance.
R. BRASILLACH, Pierre Corneille, 1938, p. 270.
L'affligeant est de + inf. :
7. L'affligeant était de voir de braves gens et de vrais artistes, des hommes qui jouissaient dans les lettres françaises d'une juste notoriété, s'évertuer à ce métier pour lequel ils n'étaient point doués.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 704.
Synon. expr. de décevant, mauvais (cf. styl. de affliger) : un film affligeant, des propos affligeants.
Prononc. :[], fém. [-].
STAT. — Fréq. abs. litt. :174.

affligeant, ante [afliʒɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1578; p. prés. de affliger.
1 Qui afflige, frappe douloureusement. Douloureux, funeste. || Une nouvelle affligeante. Attristant. || Il est affligeant (pour qqn) de voir comme il se conduit. Malheureux, triste.
1 Vous me voyez, Monsieur, dit-elle au saint Ecclésiastique (…) Oui, vous me voyez dans une position bien affligeante pour une jeune fille; j'ai perdu mon père et ma mère (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 10.
2 Pénible, difficilement supportable en raison de sa faible valeur. Lamentable, navrant. || C'est un spectacle vraiment affligeant. || Son discours était d'une banalité affligeante. Désolant.
2 Il revécut minute par minute son entretien avec Hubert. Ce qui se dégageait de cet entretien (et cela, malgré les doutes qu'on pouvait avoir, qu'il convenait d'avoir, sur la perspicacité du beau-frère), c'était une image affligeante de lui-même.
Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 153.
N. m. || L'affligeant de l'affaire, c'est…
CONTR. Divertissant, gai, heureux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affligeant — affligeant, ante (a fli jan, jan t ) adj. Qui afflige, qui cause de l affliction. Des infirmités affligeantes. Cette vue est affligeante. •   A peine leur reste t il quelque lueur pour se conduire ; situation affligeante et presque accablante …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affligeant — AFFLIGEANT, ANTE. adj. Qui afflige. Cela est bien affligeant. Une nouvelle bien affligeante …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affligeant — Affligeant, [afflige]ante. adj. v. Qui afflige. Cela est affligeant. une nouvelle bien affligeante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AFFLIGEANT — ANTE. adj. Qui afflige. Cela est bien affligeant. Une nouvelle bien affligeante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • affligeant — adj. aflijê (Albanais) / aflijin (Villards Thônes), TA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • AFFLIGEANT, ANTE — adj. Qui afflige. Cela est bien affligeant. Une nouvelle bien affligeante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affligeante — ● affligeant, affligeante adjectif Qui afflige, navre, consterne : Une nouvelle affligeante. ● affligeant, affligeante (synonymes) adjectif Qui afflige , navre, consterne Synonymes : attristant …   Encyclopédie Universelle

  • affliger — [ afliʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1120; lat. affligere « frapper, abattre » 1 ♦ Littér. Frapper durement, accabler (d un mal, d un malheur). « Les maux qui affligent la terre » (Lamennais). Être affligé d une infirmité. Plaisant Pourvoir d… …   Encyclopédie Universelle

  • attristant — attristant, ante [ atristɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1581; de attrister ♦ Qui attriste. ⇒ affligeant, chagrinant, désolant, navrant. Nouvelles attristantes. Spectacle attristant. ⇒ pénible, triste. Une attristante médiocrité. ⇒ déplorable. ⊗ CONTR.… …   Encyclopédie Universelle

  • pénible — [ penibl ] adj. • 1580 « qui affecte l âme »; peinible « qui donne de la peine, fatigue » 1112; de peine 1 ♦ Qui se fait avec peine, fatigue. ⇒ ardu, astreignant, contraignant, difficile, éreintant, fatigant, harassant, tuant. Travail pénible.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.